LE GRAND SAUT... QUAND DIEU EST NOTRE SEULE CERTITUDE (PARTIE 2)

« Considérez les corbeaux: ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n'ont ni cellier ni grenier; et Dieu les nourrit. Combien ne valez-vous pas plus que les oiseaux ! ». Luc 12 : 24


Voici la suite de l’article mis en ligne le 10 Septembre 2014 dans lequel je témoignais comment Dieu avait manifesté sa bénédiction le jour de mon départ. C’était effectivement un Grand Saut dans l’inconnu pour moi : rappelez-vous que je n’étais parti qu’avec 371€ en poche et… la présence de Jésus pour seule certitude. Dans cette 2ème partie, je voudrais témoigner de l’incroyable et extraordinaire intervention de Dieu qui a pourvu à mes besoins durant tout mon séjour et aussi comment Il m’a instruit dans cette épreuve.


Comprenez bien que même si c’est difficile à croire, je ne savais parfois pas de quoi j’allais me nourrir le lendemain et les jours suivants. Mais dans ces moments-là, Dieu trouvait toujours une façon d’intervenir comme lorsqu’Il a dit aux Israelites "Au coucher du soleil vous mangerez de la viande, et le matin vous vous rassasierez de pain. Ainsi vous reconnaîtrez que je suis l'Eternel, votre Dieu." (Exode 16 :12)


Ainsi un jour, j’étais invité par un compatriote en qui j’ai beaucoup d’estime à boire un café chez lui. Père de famille et fervent chrétien, il avait perdu son emploi voilà plus de deux ans à la suite d’une suppression de postes. Je ne lui avais jamais rien dit de ma situation financière. Nous discutions depuis près de deux heures, et je m’apprêtais à prendre congé de lui. Il m’a alors dit de l’attendre quelques instants et il est parti vers la cuisine. Il est revenu un quart d’heure plus tard avec deux paniers et m’a dit « même si tu ne me le dis pas, je connais ta situation car j’ai déjà vécu la même chose et j’ai envie de t’aider. Prends ces provisions, c’est peu de chose mais je les donne avec mon cœur ». Frère, sois béni. C’était tellement inattendu et bienvenu que j’en avais les larmes aux yeux… et j’ai pu tenir deux semaines avec tout ce qu’il m’a donné !


Oui, Dieu sait toujours mettre sur notre chemin et au bon moment, les opportunités et les personnes qui agissent pour Lui. De même, voici une histoire qui s’est passée avec une amie américaine et chrétienne. On était dans la même promo et à la fin du cours d’un samedi après midi, nous avions pris un pot au bord du lac. Sur la route du retour et pendant qu’on marchait, elle a soudainement mis quelque chose dans ma paume droite. Surpris, j’ai regardé dans ma main et voilà un billet de 50 CHF ! J’ai bien sûr refusé cet argent et allais le remettre dans son sac, mais elle a fini par me dire : « jamais, jamais… je ne te pardonnerais si tu refuses ce billet ! ». J’étais presque choqué et lui ai demandé pourquoi. Sa réponse : « Parce que je fais ce que Dieu m’a demandé de faire il y a trente secondes !!! ». Là encore, c’était trop fort ! Qu'elle soit bénie et que Dieu lui rende au centuple ce qu'elle m'a donné.


J’aimerais aussi beaucoup partager un incroyable événement survenu avec Liria Rahaingonjatovo, grand ami résidant à Genève et avec qui on faisait régulièrement des réunions de prière. Face aux difficultés matérielles, à la solitude et au stress du quotidien, je me sentais désemparé, fatigué et inquiet (Seigneur pardonne mes faiblesses !). Ne trouvant pas sommeil, je lui avais envoyé un sms à 01h du matin cette nuit-là, lui demandant juste de me porter en prière (sans donner plus de détail). Le lendemain matin, il m’a demandé de venir chez eux le soir-même après mes cours. Quand je suis arrivé, il m’a expliqué que la veille de mon texto, sa femme et lui avaient eu l’intuition que Dieu leur demandait de me donner leur dîme du mois, mais ils attendaient un signe pour confirmer cette idée… et au réveil, voilà qu’ils avaient reçu mon sms ! Ils m’ont donc remis une enveloppe. Liria et Hasina, soyez bénis ! N’est-ce pas merveilleux comment Dieu agit ?


Mais de tels événements n’arrivaient pas tous les jours et tenir un an dans une ville comme Genève nécessite des moyens continus. C’est là que Dieu a agit à travers deux amies : l’une, très proche d’Aina et moi, qui m’a ouvert la porte de son foyer dès mon arrivée en attendant que je déménage dans ma chambre d’étudiant et qui avec toute sa famille, m’a encouragé, porté en prière, allégé ma solitude et invité souvent à leur table. L’autre dont j’ai fait la connaissance à Genève, m’a permis de décrocher un petit job qui intervenait de façon ponctuelle et bizarrement, toujours au bon moment et en accord avec mes horaires de cours. J’en profite pour témoigner toute ma reconnaissance pour leur hospitalité, leur générosité et leur gentillesse. Qu’elles soient abondamment bénies !


Si je témoigne de ces événements, ce n’est pas pour dire que Dieu nous demande de vivre aux crochets des autres, mais plutôt pour illustrer combien Dieu prend soin de Ses enfants et comment Il peut agir de façon qui dépasse parfois notre intelligence. Il entend nos prières, Il est toujours présent et répond peut être au dernier moment, souvent d’une manière inattendue mais jamais en retard.


Enfin, la plus grande leçon que j’ai tirée de cette traversée du désert et que j’aimerais partager avec vous est : l’humilité. Être humble face à Dieu et accepter de ne rien maîtriser et Lui faire totalement confiance en tout, voilà ce qu’Il attend de nous. Etre humble face aux hommes, voilà aussi ce que Dieu m’a enseigné car je peux vous dire que passer d’une situation de patron d’entreprise florissante à celle d’étudiant (complètement) fauché était une expérience très déstabilisante. Mais je sais aujourd’hui que c’est la façon que Dieu a choisie pour me façonner et je comprends désormais pleinement ce que Paul disait dans Philippiens : « Je sais vivre dans la pauvreté aussi bien que dans l’abondance. J’ai appris à être satisfait partout et en toute circonstance, que j’aie de quoi me nourrir ou que j’aie faim, que je sois dans l’abondance ou dans le besoin." (verset 4 :12)


En conclusion, une chose est sûre : si Dieu consent à notre projet, Il mettra tout en œuvre pour le réaliser. Et comme Jésus l’a recommandé : cherchons d’abord Son royaume, toute chose nous sera donnée ensuite ! Amen


Mihary

#finances #viequotidienne

Articles
Articles récents